Bref Historique

Brésil d’aujourd’hui est le plus important pais contemporaine avec enregistrements de las références du continent Africaine dehors Afrique. Le développement des grandes aires des activités économiques-coloniales structuré dans le force de travail e dans la technologie de référence africain, au cours de siècles XVI-XIX, révéler la dimension économique et l'extension territoriale de la "ample présence" africaine dans la formation du Brésil. En dépits de ces références géographiques nous vérifiions au cours du XX siècle l’ensemble de distorsions e invisibilités du continent africaine e des matrices afro brésilienne dans notre société, surtout les processus d'apprentissage dupais. Nous comprenons que c'est nécessaire aider dans le retiré d’Afrique e du "Brésil Africaine" dans le lieu secondaire dédié dans le lycée la pensée sociale dominante de notre population, c'est à dire que, nous comprenons que c'est possible contribué avec outre "lecture" et "compréhension" da la constitution de territoire et de la population brésilienne en le début de le XXI siècle valorisant dûment les références.  Le Project Géographie Afro-Brésilienne : Apprentissage & Planning de le territoire (Project GEOAFRO), développement en CIGA-GEA-IH-UnB avoir comme référence de base par l’interprétation spatiale de las structures existent dans la formation du Brésil, e de sa population, prendre pour prémisse les aspects géographique de l’héritages africaine dans le territoire brésilienne. Le Project GEOAFRO avait comme objectif activités et phases proposées et las Expositions Itinérants constitue un de ses principales composantes. Nous utilisons, comme instrument de base de travail, les ressources des images cartographique et photographique, par se possibilité d’être efficace dans la transmission de contenue historiographique et contemporaine. En autre côté, des demandes par la compréhension des complexités de la société qui sont grandes et n'est a pas disciplines bien placés que la géographie e la cartographie par expliquer les nombreux de questions qui s'est passé, qui passe et qui va se passer dans l'espace géographique.

Le principe c'est élargir las informations, la discussion et fournir éléments par la connaissance d'espace brésilienne dans la perspective des matrices africaines. Le Project à Cinque étapes envisagé que si trouvent en cours, quatre de ses étapes de travail. Dans la première étape nous réalisons un sauvetage des éléments fondamentales de la géographie d’Afrique e ses relation avec la Géographie brésilienne.  La seconde phase du projet traite de la cartographie des Quilombos. Dans cette étape, nous avons réussi à répondre, géographiquement, comment les archives municipales des communautés traditionnelles des quilombolas sont distribuées dans les unités politiques du Brésil et où elles sont concentrées. Une autre étape pertinente consiste à interpréter et reconstruire les structures géographiques construites et / ou élaborées dans le pays avec la participation de populations d'ascendance africaine. L'un des principaux axes thématiques fait référence aux grands cycles économiques qui ont eu lieu sur notre territoire et à la répartition de la population de la matrice africaine.

La quatrième phase a comme principe diriger l'éducation et l'opérationnalisation sous deux aspects : l'atelier thématique : Afrique, Brésil et les Quilombos : Héritage géographique, qui préconise de collaborer à la construction d'une autre territorialité de la population brésilienne où ceux des références africaines sont présents. En 2005, avec le soutien de SECAD-MEC et en partenariat avec les Secrétariats d'Etat de l'Education, nous avons tenu cet atelier dans sept capitales brésiliennes (Maceió, Salvador, Belo Horizonte, São Paulo, Rio de Janeiro, Porto Alegre et Brasilia). En 2006, plusieurs activités avec des éducateurs ont été menées dans les municipalités des États de Minas Gerais, Curitiba et Bahia. En 2010, un autre partenariat a été signé avec SECAD-MEC et les forums ethniques et raciaux des États brésiliens pour tenir cinq (5) ateliers éducatifs. Des travaux ont été réalisés avec des éducateurs dans les capitales suivantes : Maceió, São Luis, Belém, Macapá e Salvador.

Un autre segment important de ce projet est les publications : Territoires des Communautés Restes du Vieux Quilombos au Brésil, avec toute la documentation cartographique de la recherche (2000 et 2005) et les volumes de la Collection Afrique-Brésil : Cartographie pour l'enseignement-apprentissage, qui constituent des ensembles de cartes thématiques dans différents formats, pour aider l'enseignant à transmettre des informations sur la géographie de l'Afrique et la géographie africaine du Brésil. En 2009, le livre Quilombos a été publié : Géographie africaine - Cartographie ethnique - Territoires traditionnels, travail commémoratif des vingt (20) ans du projet de géographie afro-brésilienne : Éducation et planification du territoire. Le documentaire vidéo O Brasil Africaine I: Diaspora - Quilombos - Territoire - La population, produit des résultats des recherches de ce projet, a été lancée en mai 2010. En 2011 sera publié le livre bilingue Territorialidade Quilombola: Photos et cartes, écrites en portugais et en anglais.

Les Expositions cartographiques et géographiques itinérantes constituent des extensions concrètes pour permettre l'élargissement de la visibilité spatiale et la formation des enseignants et des citoyens, à partir de l'ensemble des produits des étapes déjà développées et en cours de développement dans ladite étude. Depuis 1995, le Projet mène ou participe à des événements dans un large éventail de segments. En 2007, avec le soutien de Petrobras, à la Casa do Brasil, l'exposition cartographique a eu lieu à l'ambassade du Brésil en Belgique : L´Afrique, le Brésil et les Territoires des Quilombos.  En 2009, nous avons organisé l'exposition géographique au Musée d'Histoire Naturelle de Luanda : Le Brésil africain : Diaspora - Quilombos - Territoire - Population. Cartes et Photos, à l'invitation de l'Ambassade du Brésil à Luanda (octobre). Débutant la saison au Brésil, ce même spectacle géographique s'est tenu au Museu do Conjunto Cultural da República, à Brasilia (mai-juin) avec l'inscription de six mille (6 000) visiteurs en un mois d'exposition.